Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  cnan



   Partir, trop loin, trop cher

 

   Il fait chaud, ou pas, ou personne ne l’a    remarqué. En dehors de l’énorme malaise politique qui caractérise le pays en ce mois de juin, chacun, usé, ne pense plus à changer la mentalité au pouvoir ou choisir ses dirigeants, mais aux vacances. Et comme à chaque approche de l’été, la problématique du prix des transports internationaux se pose, en l’absence de réelles infrastructures nationales. Tarifs exorbitants des billets d’avion, là où les Tunisiens ou les Marocains payent quatre fois moins cher pour les mêmes trajets. Le bateau n’est pas mieux ; aux derniers tarifs, le billet Barcelone-Pékin est moins cher que le billet Alger-Marseille. Pourquoi ? Parce que.


Des taxes énormes sur les transports – près de 30% des billets –, sur l’idée que les vacances sont un luxe réservé aux dirigeants, leurs femmes, leurs maîtresses et leurs enfants qui, en général, ne payent pas le transport, ce qui explique le peu d’intérêt accordé en haut lieu à ces problématiques.


En 2012, les compagnies low cost n’ont toujours pas le droit d’activer, les ferrys sont soumis au diktat du ministère des Transports et aucune compagnie maritime ou aérienne n’a le droit de casser les prix sous peine de sanctions. 1400 km de côtes et pas un bateau pour aller d’Alger à Annaba ou Oran, encore moins pour aller à Palma, Agadir ou aux Canaries, alors que les clients et le marché existent. Résultat : l’Algérie, même en 2012, n’a toujours pas de politique des loisirs et de vacances et s’étonne encore qu’il y ait autant de violence et de haine. Résultat du résultat : cette année encore, on ira en Tunisie se masser aux frontières, passer deux heures pour entrer chez les voisins sous un soleil de plomb. A quand une émeute pour le droit aux vacances ? Oui, et la politique dans tout ça ? Oui, aujourd’hui, on a oublié de rappeler que quand Ouyahia partira, ce sera déjà des vacances. Et en 2014, ça ira encore mieux.

Chawki Amari - El Watan.com Juin 2012

 

 

NB : safarDZ s'est adressé à la SNCM pour tenter de comprendre les montants hyper élevés des taxes sur les billets de bateaux; nous sommes restés sans réponses !

Tag(s) : #Analyse

Partager cet article

Repost 0