Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crise de billets d’avion : des voyageurs bloqués dans les aéroports algériens

 

Faute de billets d’avion, des centaines d’algériens établis à l’étranger, notamment en France, ont été contraints de passer des nuits au niveau des aéroports algériens, tels que ceux d’Alger, Constantine et Oran. Certains d’entre eux ont été obligés de passer la nuit à l’hôtel ou chez des proches.

 

Les vols à destination de Paris (France) notamment seraient complets jusqu’au 20 septembre prochain. Voila une information qui ne fera sûrement pas plaisir aux travailleurs, étudiants et élèves algériens établis à l’étranger. En effet, cette situation n’est pas sans conséquences sur ces catégories qui risquent de perdre leurs emplois pour les uns et de rater la rentrée universitaire et scolaire pour les autres.

Une tournée effectuée par Echorouk samedi à l’aéroport international d’Alger, Houari Boumediene, nous a permis de constater de longues files d’attente devant le bureau de la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie situé dans le hall de cet aéroport. Les voyageurs désespérés tentaient d’obtenir un billet de retour pour rentrer en France. Cependant, un grand nombre d’entre eux ont été « surpris » d’apprendre que tous les vols vers la France sont pleins jusqu’au 20 septembre prochain. Certains de ces malheureux ont acquis des billets « aller » seulement et n’ont pas pu acheter des billets « retour ». Pour certains d’entre, ils ont raté leurs vols pour une raison ou une autre et se sont ainsi retrouvés bloqués au niveau de cet aéroport.

Interrogé sur cette situation, des employés d’Air Algérie nous ont expliqué qu’ils rencontrent beaucoup de difficultés à calmer les voyageurs qui ne demandent que des billets pour rentrer chez eux. Par ailleurs, ils nous ont indiqué que la direction française de l’aviation civile a refusé la programmation de vols supplémentairement. En effet, le P-DG d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif a eu une rencontre il y a quelques jours avec des responsables de la direction française de l’aviation civile. Mais en vain. Ceci a ainsi compliqué davantage la situation des voyageurs qui ne savent plus à quel saint se vouer pour obtenir un billet de retour.

Echorouk a tenté de se rapprocher du bureau d’Air Algérie à l’aéroport d’Alger international pour avoir des informations précises sur cette situation, mais en vain….le décollage ne sera sûrement pas pour demain pour les malheureux voyageurs.

Tag(s) : #Air

Partager cet article

Repost 0