Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

port d'Alger safarDZ SNCM Algerie Ferry zz

Arrivée au  port d’Alger.

par safarDZ - AZ le 01 Juillet 2012

              L’arrivée au port d’Alger est le premier contact avec la  terre algérienne. Dans la conscience collective des voyageurs, le port d’Alger est synonyme de premiers calvaires,  premières déceptions,  premières épreuves de patience …

Dans les grandes  chaleurs estivales, et avec une grande fatigue accumulée, certains touristes  venus d’Allemagne cumulent jusqu’à 72 heures de voyage.

Les longues chaines d’attente sont d’autant moins supportables, qu’au vu de la lenteur des procédures douanières et de contrôle de police, le sentiment d’inefficacité, d’inutilité et parfois d’arbitraire est bien présent.

C’est effectivement  au quotidien prés de 1800 passagers et 500 véhicules que chaque navire déverse au port d’Alger. Des voyageurs  accueillis  et contrôlés par une demi douzaine de policiers enfermés dans leur 2 ou 3 box, et qui  même s’ils font de leur mieux, ne parviennent pas  gérer efficacement et avec rapidité la longue chaine de touristes qui attend de longues heures le cachet de passage sur le passeport. Sans parler des fonctionnaires vus à taper sur le clavier de l’ordinateur avec  un seul doigt !

Le personnel est en nombre sur le port, on se demande qui fait quoi. L’attente pour la fouille du véhicule est longue, trop longue. Les véhicules se déplacent à peine, sous ces fortes chaleurs de longs concerts  de klaxon se font entendre pour dénoncer l’immobilisme.

Il n’est pas rare non plus, que ce passage à la vitesse de l’escargot, oblige les moins patients à  engouffrer leur véhicule dans le premier espace vide  qui se présente ; ce qui provoque immédiatement la vive colère du « dépassé ». Vociférations, exclamations et insultes se font alors entendre. Triste spectacle donné en public devant femmes et enfants. Citoyens et policiers interviennent alors pour calmer et séparer les excités .Des vacances qui commencent mal, les nerfs sont mis à l’épreuve.

Des vendeurs ambulants poussent leurs étales et présentent aux voyageurs qui attendent depuis de longues heures, sandwiches et boissons. Les enfants et même les adultes apprécieront leur premier gazouz du bled.

Surprenant qu’il n’y ait pas de fastfood construit en dur, de point infos, de point médicalisé, d’accueil pour bébés, et surtout trop peu  de toilettes disponibles et propres.

Le contraste est fort pour ces immigrés venus de l’étranger, habitués à l’ordre, l’efficacité, et au passage douanier « éclair ». Certains, au vue de la lenteur des procédures administratives, s’inquiètent. A quelle heure arriveront-ils à la maison ? L’inquiétude commence à s’installer pour ceux  qui ont encore une longue route à faire.

Dommage, la joie première de l'arrivée au pays est gachée par cette trop longue attente au port.

Dommage, le ministre n’était pas là aujourd’hui en inspection du dispositif d’accueil estival des immigrés ; l’attente aurait été moins longue….

 

arrivée au port d'alger voiture

                               cliquez sur l'image pour agrandir

Tag(s) : #Témoignage

Partager cet article

Repost 0