Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enfant pilote d'Air Algérie : le silence du Ministère des Transports

           Tout le monde en parle (presse nationale , presse internationale, réseaux sociaux, sites spécialisés … )  sauf le Ministère  Algérien des Transports. Comme si l’incident n’avait pas eu lieu en Algérie, comme s’il n’avait pas eu lieu à bord d’un appareil de la compagnie nationale Air Algérie, et comme si la sécurité des aéronefs algériens et celle de ses passagers n’était pas une prérogative de ce même Ministère  !

La mise en scène, d’un enfant de 12 ans aux commandes en plein vol d’un ATR  d’Air Algérie sur une liaison régulière, avec à bord plus de 100 passagers, c’est de l’inconscience, de l’irresponsabilité, un mépris total des règles élémentaires de sécurité.

Non monsieur le ministre ; il ne s’est pas agit d’une conduite accompagnée à bord d’une vielle voiture sur une route de campagne.

En 1994, un  jeune garçon de 14 ans installé  aux commandes en vol d’un Airbus A310 de la compagnie Aéroflot  a mené au crash  l’aéronef avec à bord 75 personnes, bien que  le commandant de bord était été  installé aux cotés du garçon dans le cockpit. 

Oui tout le monde a vu sur le net et à la télévision algérienne, sous couvert d’une action de charité envers un orphelin, ces terribles images d’un enfant qui  effectue des zigzag aux commandes d’un ATR avec des passagers à bord, images qui en ont choqué plus d’un et qui ont beaucoup interpelé sur le  sérieux et l'image déjà désastreuse de la compagnie Air Algérie en terme de sécurité !

Cette atteinte à la sécurité est une  faute d’autant plus grave qu’elle n’est pas le fait seul des pilotes mais il s’agit d’une faute collective : certains cadres de la direction d’Air Algérie ont en effet participé à cette sordide mise en scène  qui a pu mettre en danger la vie de l’ensemble des passagers, et ce au vu et su de tous !

Se taire c’est approuver et être complice de cette mise en danger « publique » de la vie des passagers.

Le Ministère des Transports  se doit de réagir publiquement,  Il en va du sérieux et de la rigueur de la   sécurité aérienne en Algérie ; il en va aussi de la  crédibilité à l’international de la compagnie nationale Air Algérie et Tassili Airlines.

 

safarDZ , le 31/07/2017

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :