Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CCTA : Les contre-vérités du Ministre des Transports, au sujet des statistiques d’Air Algérie
CCTA : Les contre-vérités du Ministre des Transports, au sujet des statistiques d’Air Algérie

Le Collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA), une association de défense des passagers algériens, à la pointe du combat contre l’arnaque des transporteurs aériens et maritimes qui pompent sans vergogne les ressortissants résidants à l’étranger, a confondu le ministre des transports, Boudjemaâ Talai, accusé de falsifications de statistiques.

« L’utilisation fallacieuse et tronquée des statistiques n’est pas un fait nouveau, les responsables politiques en abusent, les hommes politiques algériens quant à eux sombrent parfois dans le ridicule, précise d’emblée le CCTA qui se dit « choqué par les derniers chiffres que vient d’annoncer le Ministre des transports, Mr Boudjema Talai, prétendant que les retards de la compagnie Air Algérie seraient de 2% seulement ! »

« Volonté manifeste de tromper l’opinion publique »

« Ainsi, Mr le Ministre voudrait nous faire croire que la ponctualité de la compagnie Air Algérie aurait atteint les 98%. Ceci est une contre-vérité ! Ce chiffre est une blague de mauvais gout qui exprime une volonté manifeste de tromper l’opinion publique algérienne qui ne porte plus depuis longtemps dans son cœur la compagnie nationale, à cause des longs retards chroniques, le service qui laisse à désirer et les tarifs exorbitants » ajoute le CCTA.

Ce dernier poursuit sa charge contre le ministre en affirmant que « Ces allégations sont le signe manifeste d’une impuissance à réformer le mammouth Air Algérie ».

Le CCTA rappelle à l’attention du ministre qu’ « En 2014, la compagnie néerlandaise KLM a été classée N°1 mondiale en terme de ponctualité avec un pourcentage de 88% suivie de la compagnie suédoise SAS classée n°2 ; puis de l’espagnole IBERIA n° 3 ; JAPAN AIRLINES N°4 … Ce classement a été réalisé par l’organisation indépendante FlightStats qui enregistre, étudie et analyse chaque jours les données des milliers de vols à travers le monde ».

Et de clamer que « Les meilleures compagnies du monde n’atteignent pas le taux des 90% ! »

« Ainsi avec son taux de ponctualité de 98%, Air Algérie survolerait donc le classement mondial et serait devenue en deux mois de temps la meilleure compagnie du monde en termes de ponctualité ». Heureusement que le ridicule ne tue pas…souligne amer le CCTA.

Air Algérie a un taux de retard de 43% et non de 2%

Pour confondre le ministre des transports qui manifestement est accusé de délit de mensonges, le Collectif rappelle que « Les statistiques détaillées de l’organisme Flightstats sont précises : pour la période allant du 1 juillet au 31 aout 2015, l’étude des 20 liaisons aériennes les plus importantes et les plus fréquentées de la compagnie, fixe un taux de retard pour Air Algérie à 43 % », tout en précisant que « Ces 20 liaisons représentent au moins 90% du trafic de la compagnie ».

Et le CCTA de s’adresser au ministre hâbleur « Oui Mr le Ministre, la différence est de taille : 43% de retard et non pas 2% !

L’amélioration de la ponctualité chez Air Algérie est un mythe » souligne le Collectif qui précise que « Ce taux de 98% sorti d’un chapeau est sans fondement et ne reflète en rien la réalité de la compagnie : Air Algérie est une compagnie qui souffre encore et toujours de ses retards chroniques ».

« Non Monsieur le Ministre, ne vous faites pas passer pour ce super-héros qui a révolutionné Air Algérie d’un coup de baguette magique. Rien n’a changé chez Air Algérie » indique le CCTA.

Même le PDG d’Air Algérie y va de son petit numéro

Revenant ensuite sur l’état général de la compagnie aérienne, le CCTA relève que « Récemment, le P-DG d’Air Algérie, M. Bouderbala, a annoncé que la compagnie nationale a fait 1 milliard de dinars de bénéfice (=0,0083 milliard d’Euro), alors qu’elle survit grâce aux subventions étatiques qui atteignent, d’après le Ministre des Transports, les 60% :

Et le Collectif d’interroger le PDG « D’où sortez-vous ces chiffres et ces pourcentages ? Et puis, pourquoi vous cachez les résultats de l’audit de la gestion d’Air Algérie et les bilans financiers de la compagnie depuis 2009 ? »

« La situation d’Air Algérie est toujours aussi catastrophique, la crise du manque de pilotes est chronique, le problème du sureffectif paralyse toujours la compagnie (7000 salariés en trop sur un total de 10 000 salariés), le prix des billets est toujours excessif, les retards récurrents, l’offre de vols et sièges encore insuffisante, l’arrogance d’une partie du personnel dégrade l’image de l’Algérie » ajoute le Collectif.

Les propos du ministres sont « inacceptables »

« Air Algérie continue de représenter un gouffre financier pour le peuple algérien, Air Algérie reste une compagnie qui consomme et engloutit d’énormes subventions étatiques et ne produit aucun bénéfice ».

« Faire croire que le problème des retards d’Air Algérie a été résolu alors qu’il ne l’est pas est inacceptable lorsque cela vient de la part d’un Ministre de la République, idem pour l’annonce des « super-promo » qui a fait le tour des médias algériens où les billets n’atteignent pas les 100€ pour un aller/retour reliant Paris<->Alger par exemple. Il ne faut plus mentir aux algériens, ce temps-là est révolu, car les algériens, et surtout ceux qui vivent à l’étranger, n’ont aucune contrainte à comparer ce qui se passe en Algérie avec ses pays voisins, tel que la Tunisie et le Maroc.

Source : Algerie1.com Par Mourad Arbani 20 Septembre/2015

Partager cet article

Repost 0