Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

M.S Boultif réfractaire aux décisions du ministre  Amar Ghoul sur les réductions d’Air Algérie ?

Serait- ce le pavé dans la mare lancé par le collectif CCTA sur la cherté du vol Paris-Alger cinq fois plus cher que le paris Bangkok , considéré comme le vol le plus cher au monde en période estivale (au prix du km parcouru) qui a enflammé le ministre des transports l'obligeant à diffuser dans la presse toute une série de mesures concernant des réductions de 50% du prix dans le transport aérien cet été en direction de la diaspora ?

Il faut dire que le silence de marbre affiché par le président de la compagnie Air Algérie et son absence quand aux dernières informations diffusées par le CCTA et relayées par les médias des deux cotés de la méditerranée ne pouvaient qu’agacer et exaspérer un gouvernement algérien nouvellement installé et qui pouvait faire l’économie d’une aussi mauvaise publicité au travers d’Air Algérie.

La « casserole Air Algérie » aurait-elle trop trainée au point que le ministre en personne lui-même ait décidé de prendre le problème à bras le corps ? Serait-ce la goute de trop ?

Il est en effet plutôt surprenant et rare qu’une politique tarifaire d’entreprise soit directement décidée et imposée par un ministre et non par son PDG, et qu’ensuite elle soit annoncée devant la presse par un membre du gouvernement et ce en l’absence même du PDG de la dite entreprise.

Les annonces d’Amar Ghoul ministre des transports qui ont été perçues par la diaspora comme de la poudre aux yeux , n'ont en effet pas été concrétisées sur le site internet de la compagnie Air Algérie, et restent toujours méconnues pas appliquées par les 7 agences Air Algérie de l’hexagone; provoquant ainsi la fureur des 'immigrés".

Le PDG d’Air Algérie ferait-il de la résistance quand à l’application des décisions ministérielles ? M.S Boultif serait-il réfractaire aux décisions du ministre Amar Ghoul sur les réductions Air Algérie ? En tous cas, Mr Boultif ne s’est jamais exprimé publiquement sur le sujet.

Les informations contradictoires et la grande confusion quand à la date d'application et aux montants de ces réductions n’ont en rien contribué à crédibiliser les réductions promises par le ministre, et sont même considérées de supercherie par le collectif CCTA.

C’est dans cette cacophonie des décideurs d’Alger que le mécontentement de la diaspora s’exprimera devant les agences Air Algérie à Paris ce 14 juin et en Province à partir du 21 juin et dans les semaines suivantes.

safarDZ Paris le 14 Juin 2014

Tag(s) : #Analyse

Partager cet article

Repost 0