Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

algerie sncm billets trop chers

algerie sncm billets trop chers

Port d’Alger, Baisse de plus de 13% du trafic de passagers en avril 2014

Le transit des passagers par la gare maritime du port d’Alger a enregistré, durant le mois d’avril dernier, une baisse de 13% par rapport à la même période de l’année précédente.

En effet, selon le bilan de l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL), seulement 7.394 passagers ont transité par le port d’Alger en avril 2014 contre 8.505 le même mois de l’année 2013, soit une baisse de 13,06%.

Le nombre de passagers ayant débarqué à la gare maritime du port de la capitale a connu une baisse de 14,95% à 4.318 le quatrième mois de l’année en cours contre 5.077 durant la même période de l’année 2013, précise l’EPAL dans un document obtenu par l’APS.

Le nombre de passagers embarqués au port a quant à lui atteint 3.076 en avril 2014 contre 3.428 le même mois de 2013, affichant un recul de 10,27%, selon la même source. La même tendance baissière a été observée pour le trafic véhicules passagers présentant un total de 4.187 véhicules en avril de l’année en cours contre 4.334 durant la même période de l’année dernière, soit une régression de 3,39%.

Au débarquement, le nombre de véhicules des passagers s’est établi à 2.331 en avril 2014 contre 2.477 le même mois de 2013, enregistrant une diminution de 5,89%.

A l’embarquement, le nombre de véhicules de passagers restait stable à 1.856 le quatrième mois de 2014 contre 1.857 durant la même période de 2013, selon le bilan de l’EPAL.

Quelque 17.660 passagers avaient transité par le port d’Alger le 1er trimestre 2014 contre 20.041 durant la même période de 2013, soit une baisse de 11,88%. L’extension de la gare maritime, dont les travaux ont débuté fin 2013, devrait permettre l’augmentation des capacités de traitement des navires, avait indiqué le ministre des Transports Amar Ghoul, lors d’une visite d’inspection au port de la capitale. L’opération d’extension contribuera aussi à améliorer les conditions de transit des voyageurs et à faciliter les procédures de contrôle, avait confié à l’APS le P-DG de l’EPAL, Abdelaziz Guerrah.

A la fin des travaux qui s’étaleront sur 22 mois, la surface de la gare maritime passera de 8.250 m² à 23.500 m², alors que l’espace réservé aux véhicules et aux passagers s’étendra de 29.000 m² à 51.000 m².

Pour rappel, l’EPAL est une filiale de la SGP-Sogeports qui détient également pour le compte de l’Etat les entreprises portuaires d’Annaba, d’Arzew, de Béjaïa, de Djendjen, de Ghazaouet, de Mostaganem, d’Oran, de Skikda, et de Ténès. Cet état de fait ne traduit pas l’investissement conséquent consenti pour l’amélioration des conditions de transit des passagers en termes de commodités et de confort, notamment, les mesures pratiques pour un accomplissement rapide des formalités de police et de douane.

C’est le cas de la suppression, récemment, de la fiche de police au niveau du port. Toutefois, il est à noter que le pic des passagers enregistrés au niveau du port d’Alger est durant la période estivale. On ne s’attend, donc, pas à voir un grand changement quant à ces chiffres à la fin de l’année.

Mohamed Safsafi ( Algérie 360 ) Mai 2014

Tag(s) : #Mer

Partager cet article

Repost 0